Pourquoi ce sondage?

Madame, Monsieur, 
Je m’appelle Anne-Charlotte AUGER et je suis actuellement en dernière année d’études de Psychologie parcours Neuropsychologie à l’Université de Belle-Beille à Angers. 

Si je me permets de vous contacter aujourd’hui, c’est car j’ai choisi de réaliser mon mémoire de fin d’études sur l’impact de la dyslexie sur la qualité de vie des sujets adultes. Ce mémoire est sous la direction de Mme Potard et de Monsieur Jarry, Maîtres de Conférence en Neuropsychologie et Psychologie de la santé à l’Université d’Angers. 

En effet, depuis plusieurs années un nombre croissant d’études sur la dyslexie développementale ont été publiées ce qui a permis de mieux comprendre ce trouble, son origine ainsi que les dispositions nécessaires pour y faire face; malheureusement trop peu d’études n’ont à ce jour été publiées chez une population adulte. Or, si on se réfère à la définition même de la dyslexie, il est indiqué qu’il s’agit d'un trouble persistant avec l’âge.

D’un point de vue psychologique, le bien-être d’un individu est une question existentielle, et c’est pourquoi pour ma part j’ai choisi de m’intéresser au bien-être, à la question des émotions et au stress du quotidien que peuvent ressentir les adultes dyslexiques. Mon mémoire s’oriente vers un objectif de prévention et de diffusion de l'information quant à l’impact que peut engendrer la dyslexie afin je l’espère, de sensibiliser la société à ce trouble et d’améliorer la qualité de vie de ces personnes ainsi que leur prise en charge. 

Si vous êtes intéressé par mon étude, que vous vous sentez concerné par la dyslexie et que vous avez plus de 18 ans, je vous invite à répondre à ce questionnaire en ligne. Sachez que vos réponses resteront anonymes et que les données recueillies serviront uniquement à la réalisation de cette recherche. Votre participation m’aiderait grandement à élargir les connaissances sur cette thématique, et permettrait aussi, je l’espère, de sensibiliser un plus large public (professionnels de la santé, employeurs, professeurs…). 

Pour ce faire, voici le lien pour mon questionnaire en ligne :